how to maintain a healthy work life balance image

Comment maintenir un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle

Maintenir un équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle n'est pas chose aisée. Ces conseils pratiques peuvent vous aider à trouver un bon équilibre entre les deux.

Le travail joue un rôle très important dans nos vies. Nous en avons besoin pour payer nos factures d'électricité, nous nourrir et avoir un toit au-dessus de notre tête.

Que vous travailliez en tant que traducteur indépendant, fassiez partie d'une agence ou d'une équipe de traduction interne, la culture du travail dans le secteur de la localisation a connu une importante transformation en 2020. Nous passons plus de temps à travailler à distance et la technologie mise à notre disposition ne cesse de se développer. Comme les traducteurs indépendants le savent depuis longtemps, et comme de nombreux traducteurs d'agence et d'entreprise l'ont découvert depuis, le travail à domicile ne manque pas d'avantages : vous n'avez pas à passer une bonne partie de votre journée sur la route, à porter des vêtements de travail inconfortables ou à subir le café préparé par votre collègue. De plus, la sophistication croissante des outils de TAO que nous utilisons, que ce soit au bureau ou à domicile, rend la traduction plus rapide, plus simple et plus cohérente que jamais.

Et pourtant… Lorsque vous travaillez là où vous vivez et que votre attention est accaparée par les technologies qui vous entourent – smartphone, e-mails et réseaux sociaux –, comment parvenir à trouver un équilibre entre travail et vie privée ?

Jamie Hartz, de Tilde Language Services, est une traductrice indépendante espagnol-anglais certifiée ATA qui fournit ses services à des clients de nombreux secteurs. Savoir jongler entre vie professionnelle et vie privée est un exercice difficile que Jamie, en tant que professionnelle de la traduction, ne connaît que trop bien. Elle a donc gentiment accepté de partager certaines des astuces qu'elle utilise pour remédier aux problèmes courants qu'elle rencontre lorsqu’elle essaie de trouver un équilibre entre les deux.

1. Résistez à la tentation d'être « toujours connecté »

La valeur de ce conseil est variable selon les personnes. Mais, je sais que, notamment au début de ma carrière d'indépendante, j'avais beaucoup de mal à me déconnecter de mon travail.  

Ce problème concerne peut-être surtout les travailleurs indépendants qui craignent de passer à côté d'opportunités s'ils ne sont pas disponibles en permanence. Si vous manquez un e-mail ou n'y répondez pas sous un certain délai, vous craignez de décevoir vos clients, voire de les perdre. Cette paranoïa n'est pas complètement injustifiée, car certaines opportunités peuvent disparaître aussi vite qu'elles se sont présentées. Mais, vous devez accepter le fait que, dans votre carrière, il vous arrivera toujours à un moment ou un autre de rater des opportunités, et parfois même sans le savoir. 

Pour les traducteurs d'agence ou d'entreprise, la situation est différente. Même si certains peuvent se sentir contraints de rester « disponibles » en dehors des heures de travail ou le week-end. Vous devez veiller à fixer des limites claires s'il le faut.

Ainsi, lorsque vous quittez votre bureau, résistez à la tentation de vérifier de manière obsessionnelle vos e-mails professionnels sur votre téléphone et ne vous laissez pas submerger par des notifications qui n'en finissent jamais.

2. Débarrassez-vous de votre sentiment de culpabilité omniprésent

Tout particulièrement au cours de cette année 2020, les professionnels de la traduction qui avaient pour habitude de travailler en entreprise ont dû s'adapter au télétravail, et ceux d'entre nous qui travaillent d’ordinaire depuis chez eux ont vu leur espace de travail envahi par des personnes qui normalement ne s'y trouvaient pas. 

Je connais beaucoup de collègues qui se retrouvent avec leurs enfants à la maison, s'efforcent de leur faire l'école à domicile et doivent cohabiter avec un conjoint ou un partenaire qui est également contraint de faire du télétravail. Même si nous avons la chance de pouvoir travailler depuis chez nous pendant cette pandémie, le fait d'avoir d'autres personnes autour de vous qui sollicitent de votre temps et de votre attention peut créer chez vous un sentiment de culpabilité.

Si vous travaillez assidûment sur vos projets de traduction, vous pouvez vous sentir coupable de ne pas prêter attention à vos enfants ou de passer du temps avec votre conjoint. Vous pouvez également choisir de passer une heure à jouer avec vos enfants ou à marcher avec votre conjoint et ensuite vous sentir coupable de ne pas avoir été disponible pour votre travail. 

Je pense que, quel que soit l'équilibre que nous essayons de trouver entre vie professionnelle et vie privée, nous ressentirons toujours une certaine culpabilité. Et ce n'est pas bon, parce que la culpabilité ne nous apporte rien de constructif. Assurez-vous de vous réserver du temps pour votre famille et ne laissez pas la culpabilité vous étrangler lorsque vous devez fixer ces limites. 

3. N'acceptez pas plus de travail que vous ne pouvez en gérer

Vous devez fixer des limites si votre charge de travail devient « trop » importante (bien sûr, tout le monde n'a pas la même définition du mot « trop »). 

Pour les traducteurs d'agence et d'entreprise, si vous avez le sentiment que votre volume de travail est constamment trop élevé, vous devez en faire part à votre responsable. Si vous êtes indépendant, et surtout si vous débutez dans le métier, la fidélisation d'un client particulier, dont vous savez qu'il va devenir un bon pourvoyeur de projets à l'avenir, peut vous conduire à accepter plus de travail que vous ne le souhaiteriez dans l’idéal. Quoi qu'il en soit, vous devez tout de même fixer des limites, et ce, afin de ne pas prendre de décision contre-productive. Accepter une charge de travail trop importante pourrait avoir des répercussions négatives sur d'autres aspects de votre vie personnelle ou professionnelle. 

Pendant la pandémie, plus particulièrement, j'ai constaté que les semaines chargées étaient plus chargées que jamais et les semaines calmes plus calmes que jamais. Il existe donc une tentation d'accepter tout ce qui arrive, car on ne sait pas de quoi la semaine suivante sera faite. C'est une des raisons qui rend cette pandémie si problématique. 

Ma solution consiste à me demander si je serai en mesure d'accomplir consciencieusement toutes les missions que j'ai acceptées. Que vous soyez un travailleur indépendant comme moi ou non, posez-vous toujours cette question avant d'accepter de nouveaux projets.

4. Même si vous êtes très occupé, faites une pause et mangez !

Oui, vous avez peut-être beaucoup de travail, mais cela ne doit pas vous empêcher de prendre une pause. Faire une pause constitue un bon moyen de prendre un certain recul sur votre travail. Les pauses-repas vous offrent un excellent prétexte pour ce faire, dans la mesure où vous ne devriez jamais manger derrière votre ordinateur. Utilisez-les pour vous reposer les yeux et l'esprit et reprendre le travail en pleine forme.

Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai sauté la pause déjeuner. Parfois, je travaille jusqu'à deux heures de l'après-midi (je mange normalement à midi) et je réalise que je n'ai pas été aussi productive que je l'aurais voulu – et c'est tout simplement parce que j'ai faim ! Ne négligez pas vos besoins de base. N'oubliez pas qu'une chose aussi simple que faire une pause pour manger peut faire une énorme différence. 

5. Définissez des attentes réalistes pour votre travail quotidien

Établissez un planning des projets sur lesquels vous allez travailler, à quelle heure et pendant combien de temps chaque jour. J'utilise Google Agenda pour gérer mon temps, car j'aime pouvoir avoir une vue d'ensemble sur ma journée avant même qu'elle n'ait commencé et me faire une idée du temps que je vais consacrer à chacune des tâches prévues ce jour-là. Cet outil me permet d'organiser mes projets et mes pensées et, en général, m'aide à atténuer mon niveau de stress, car j'ai tout sous les yeux. 

L'utilisation d'un calendrier peut également vous aider à définir la limite entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle, dans la mesure où vous pouvez même choisir une couleur différente pour vos activités personnelles et vos activités professionnelles et ainsi voir l'équilibre que vous instaurez entre les deux. Afin de résister à la tentation de trop travailler, je planifie des moments avec mes amis et ma famille dans mon calendrier, car je sais que cela m'empêchera d'accepter un projet que je n'aurai pas le temps d'honorer. Vous pouvez également jeter un œil aux semaines précédentes afin de voir si vous avez bien fait de définir ces attentes, puis éventuellement organiser les semaines à venir de la même manière.

Le plus important lorsque vous établissez un planning, c'est qu'il doit être adaptable. Il doit être flexible, car les choses peuvent évoluer de manière soudaine – c'est le propre du secteur dans lequel nous travaillons.

6. Utilisez un message d'absence.

Il m'arrive parfois de devoir m'absenter longtemps de ma boîte mail et de mon ordinateur, mais il arrive aussi que je souhaite que mes clients sachent que, même si je ne suis pas assise à mon bureau, je reste joignable. 

Configurer un message d'absence constitue pour moi un moyen efficace de conserver une certaine liberté. Généralement, je l'active pour préciser à mes clients que je ne suis pas assise derrière mon ordinateur, mais que je vais revenir vers eux dès que possible. 

Il s'agit d'un outil très simple, mais efficace, que vous pouvez utiliser pour vous fixer des limites claires, sans pour autant vous couper complètement de vos clients potentiels. Les clients sauront ainsi que vous êtes toujours disponible pour eux et qu'ils peuvent s'attendre à une réponse de votre part, mais que vous ne pourrez pas accepter de demandes urgentes.
  
En un sens, votre message d'absence peut faire office de tampon entre votre travail et votre vie personnelle. Utilisez-le à bon escient pour vous donner un peu plus de marge de manœuvre.

7. Participez à une activité permettant de réduire votre stress

Personnellement, c'est la course à pied qui me permet de faire de l'exercice et de réduire mon stress. Vous n'êtes pas obligés de courir, ou même de faire de l'exercice, mais je pense que chacun devrait pratiquer une activité fétiche qui lui permet de réduire son stress. 

Il peut s'agir de yoga, de tricot ou de balades avec votre chien. N'importe quelle activité qui favorise la libération d'endorphines dans votre cerveau et qui vous aidera à réduire votre stress et à mieux vous concentrer sur votre travail.

8. Laissez la technologie travailler pour vous

Il existe tellement d'applications géniales qui peuvent vous aider à gérer votre temps de travail et de loisirs, qu'il s'agisse du Google Agenda que j'ai évoqué plus haut ou des minuteurs Pomodoro qui vous aident à rester concentrés sur une tâche particulière.  

J'utilise l'application Bien-être numérique qui vous offre une vue d'ensemble quotidienne de vos habitudes numériques. Elle dispose d'une fonctionnalité « coucher » très utile qui désactive les notifications pendant l'intervalle que vous avez défini pour votre sommeil. Cela m'évite de recevoir des notifications durant cette période. Je n'ai donc plus la pression de devoir consulter mes e-mails en dehors de mon temps de travail. 

Un collègue m'a également récemment parlé de l'application Timeular. Je ne l'utilise pas personnellement. Mais, d'après ce que j'ai compris, elle s'utilise avec un « dé de suivi » à huit côtés relié à votre téléphone. Vous n'avez qu'à poser le dé sur le côté associé à la tâche que vous êtes en train d'effectuer, et le dé enregistre le temps que vous passez sur chaque tâche. Une fois la journée terminée, l'application vous indique à quelle tâche vous avez consacré chaque minute de votre journée. Ça a l'air vraiment intéressant !


Si vous ne connaissez le télétravail que depuis cette année, ou si vous êtes simplement à la recherche de conseils supplémentaires, l'article de notre blog « Comment rester productif et en bonne santé lorsqu'on travaille à domicile » propose des conseils plus pratiques sur la façon de rester aussi efficace que possible lorsqu'on fait du télétravail.

 Pour les traducteurs, un esprit sain est tout aussi important qu'un corps sain, et les deux sont plus intrinsèquement liés que vous ne le pensez. Consultez notre blog et l'article « Conseils simples pour garder un état d'esprit positif en tant que professionnel de la traduction » et exploitez la puissance de la pensée positive pour augmenter votre productivité au travail.